Warning: DOMDocument::loadXML(): Start tag expected, '<' not found in Entity, line: 1 in /homepages/4/d400867704/htdocs/wp-content/plugins/premium-seo-pack/modules/title_meta_format/init.social.php on line 462
Sagittaire - Horoscope et Portrait - My Voyance

Sagittaire – Horoscope et Portrait


Sagittaire sagittaire Sagittaire - Horoscope et Portrait sagittaire

Le Sagittaire sur le plan ésotérique

Vos principaux traits de caractères : EXPANSIF, PHILOSOPHE, GÉNÉREUX

Cela peut paraître étonnant lorsqu’on connait le caractère de ce signe toujours tourné vers l’extérieur plutôt que de se soucier de sa conscience intérieur ; pourtant le Sagittaire est bien doté de pouvoirs psychiques. Son élément feu intensifie son intuition et sa capacité de réception. Intéressé tout naturellement par la religion et la philosophie, un intérêt pour les sciences paranormales en découle.

Vous êtes un passionné de la vérité et vous avez besoin de croire en une force extérieur qui gère de manière omnisciente la destinée de chacun. Non pas pour vous y plier, mais au contraire pour vous dépasser davantage et montrer par votre force d’action que vous pouvez faire basculer la balance. Vous êtes de nature prophète. Vous avez cette capacité à annoncer une phrase qui semble banale, mais qui finalement est empreinte d’une vérité absolue.

Attiré par les faits scientifiques, vous ne boudez pas pour autant le surnaturel et le paranormal. Vous aimez les anciens mythes et vieilles légendes qui n’attendent qu’à être confirmés. Pour la pratique des arts divinatoires vous restez classiques. Les tarots et la cartomancie vous vont à merveille.

Portrait du natif du Sagittaire selon Michèle Curcio

C’est un Centaure, mais un Centaure évolué, civilisé, qui représente le Sagittaire. Il tient un arc bandé avec une flèche sur le point de partir. A quoi pourrait servir une flèche qui ne serait pas sur le point de partir ? Une réserve d’énergie, sans doute, mais dont on ne pourrait assurer qu’un jour elle servirait à quelque chose. La flèche sur le point de partir, c’est la pensée sur le point de s’élever plus haut que l’homme même. Nous en venons donc à imaginer le psychisme du natif du Sagittaire comme susceptible de concevoir ce qui est plus grand que lui, ces termes étant pris dans leur sens philosophique, métaphysique, ésotérique.

Si haut qu’elle aille, suivre la flèche

L’être qui symbolise les natifs de ce signe est d’ordre animal. Il est quadrupède et son corps est celui d’un cheval. Donc une constatation de base : l’homme et la bête en présence vont engager une action rivale et tenter de canaliser l’antagonisme qui les habite. De l’effort fourni pour résoudre la pression née de cet antagonisme résultera que l’élément animal s’élèvera au niveau de l’élément humain, sauf si c’est l’inverse, alors l’élément humain cherra au niveau de l’animal. La troisième possibilité réside dans des forces restant en présence, dans une solution restant en devenir. Pratiquement, que se passe-t-il ? Le fait que le signe soit un Centaure signale qu’il se considère comme lié à tout ce qui vit, tout ce qui est animé, les hommes et les animaux. Diverses appartenances, donc une capacité d’assimilation très grande et très souple. Dans la réalité, le natif du signe fera facilement la synthèse des divers éléments qui constituent sa personnalité : famille, lieu de naissance, milieu social, éducation, tendances profondes, attitudes imposées, engagements personnels, etc. Il a pour aspiration première d’être un homme avec toutes les possibilités et les responsabilités que cela comporte. Bien entendu, un homme ou une femme. Il refuse de se limiter.

Transports, déplacements, communications

Son besoin de vibrer à l’unisson de la plus large collectivité pousse le natif du Sagittaire à se porter à la rencontre des éléments de cette collectivité, donc à se déplacer, à s’intéresser aux moyens de transport. Il s’adapte : il acquiert avec facilité le sens des convenances, des usages, des bonnes manières de la bienséance du milieu dans lequel il évolue. Il acquerra de nouvelles notions dans un milieu différent, s’il est appelé à y vivre. C’est donc a priori un individu toujours prêt à sympathiser avec son entourage, à mettre d’abord, dans toutes ses relations nouvelles, de la bienveillance, éventuellement de la ferveur. Il est indulgent, tolérant, ouvert, accessible. Il éprouve toujours du plaisir à s’activer dans le domaine qu’on appelle aujourd’hui « la communication ». De ces rapports avec l’entourage il tire l’essentiel de son bonheur. Sous des influences dissonantes, il peut arriver que cette attitude le conduise plus ou moins à un échec, mais cela ne l’impressionne pas. Il veut vivre au-delà de lui-même, il veut vivre autrement que pour lui seul, et c’est ce qu’exprime la phrase qu’on lui applique souvent : suivre sa flèche. Il ne suit pas une direction qui lui est donnée, il lance lui-même sa flèche dont il choisit lui-même la direction et, en esprit, il part à la suite de cette flèche. Et cette flèche, il la tire toujours de bas en haut.

Si des influences s’y opposent

En cas d’échec, que se passe-t-il ? Il semble que, dans ce cas, il ne cesse pas de suivre son processus d’élargissement, de développement mais il peut se voir contraint de rester seul. Le cercle, au lieu de s’élargir, en fait, s’est resserré. Ses aspirations, ses prétentions de communiquer avec l’entourage se reflètent les unes dans les autres, se gonflent réciproquement, et c’est sa propre personne que le Sagittaire prend en considération. La suite est alors toute différente : saisi d’un certain délire des grandeurs, le Sagittaire devient la victime de ses propres élans. Sa vanité froissée le fait beaucoup souffrir et, si l’on rencontre un Sagittaire amer, sarcastique, douloureux, mélancolique, désespéré, on devine tout de suite ce qui s’est passé. Que devait-il faire ? Comment remédier à cet état de choses ? On emploie souvent l’expression « à tout prix ». Devait-il continuer à tout prix ? Mais quel est le prix ? Dans le cas qui nous occupe ici, c’est la renonciation.

Devant un échec d’une telle étendue, un Sagittaire doit renoncer à son projet instinctif, si noble qu’il lui paraisse, et, pour quelque temps, conserver sa lumière sous le boisseau. Il faut attendre une modification de la position des astres. Il faut réserver ses forces et sa foi pour le jour où les barrières tomberont car les barrières, quelles qu’elles soient, finissent toujours par tomber; il faut simplement reconnaître cet instant, si on a l’intention de franchir le passage. S’il n’est pas un « super-développé interne », si une enflure de sa vanité l’empêche de vivre normalement, s’il n’a pas la patience d’attendre que changent les conditions, le Sagittaire se trouve devant une troisième possibilité. Il peut se révolter contre certains aspects des choses, atteindre par cette révolte une démesure qui peut devenir inspiratrice et le pousser à créer quelque œuvre gigantesque. C’est la solution la plus intransigeante ; c’est la plus difficile, c’est la plus brillante dans le cas d’un barrage.

C’est pour cela qu’on dit souvent, non sans une certaine cruauté, que le génie a besoin de difficultés et d’obstacles pour se manifester dans toute son ampleur. C’est selon son propre caractère que le Sagittaire choisira sa voie ; c’est aussi selon les influences qu’il subit et probablement surtout selon les aspects astrologiques de son ciel. Car, dans de tels dilemmes, il semble bien que les astres jouent et laissent ensuite supposer que les décisions prises l’ont été librement et sous d’autres influences. On aura donc soit un rebelle, soit un conformiste. Le rebelle tentera de passer outre aux barrières et aux obstacles; le conformiste tentera d’attendre que les conditions changent d’elles-mêmes.

Un Sagittaire en rébellion

Il est possible qu’une dissonance astrale trouble la suggestion faite au Sagittaire par les planètes. Mais un Sagittaire ne sent jamais ses forces diminuer, au contraire, plus il rencontre de difficultés, plus il se sent de taille à les surmonter. Alors, ces barrières opposées à son ascension se consolident, augmentent d’épaisseur, de hauteur, et il rage, il est furieux, il sent qu’il veut modifier son destin et qu’il ne le peut pas. Ses forces ne s’épuisent pas, et il lutte avec une ténacité digne d’un meilleur résultat. Il est de la lignée qui avait fait Prométhée et les Titans. Mais il reste à l’échelle humaine.

Le Sagittaire, un conformiste ?

Selon les planètes présentes dans son ciel et selon leurs aspects, notre Sagittaire peut parfaitement suivre une autre voie. Au lieu de s’insurger contre son milieu, il peut s’y sentir à l’aise et s’y épanouir. Il s’adapte avec une grande aisance aux circonstances extérieures. Il communique comme il le souhaite. Mais tout cela se passe dans un cercle plus restreint. Car ce type de Sagittaire est un conformiste qui accepte de se plier aux règles et aux lois. Il a du savoir-vivre et du savoir-faire. Il est heureux et il répand de la joie autour de lui. Il est humain, pacifiste, libéral et généreux. Il est compréhensif il aime la société, mais préfère la bonne société, il garde un côté chevaleresque, mais ce n’est plus Don Quichotte. C’est « un décontracté ». Il est optimiste et il ne tarde pas à réussir prodigieusement dans la vie. Jupiter… Il va de soi que les caractères des Sagittaires ne sont pas aussi nettement tranchés. Il y a des influences spéciales pour chaque individu et, au premier rang, l’Ascendant.

Portrait physique d’un Sagittaire

C’est, physiquement, un « chevalin ». Il a le visage étroit, allongé, mince; il a une ligne stricte et sinueuse, son profil est convexe et son nez tend vers ce qu’on appelle la « lame de couteau ». Ceci, c’est le type du rebelle, introverti, protestataire. Il existe un autre type, moins caractérisé : belle stature, profil arrondi, nez charnu, type général du jupitérien, menton gras, teint coloré. L’un et l’autre types ont une démarche rapide, le pas bref, parfois saccadé. Le rétracté est d’allure libre, avec un style sportif un feu intérieur semble le brûler. Le jupitérien soigne sa tenue, paraît moins agité, se déplace avec entrain, mais d’une allure moins « sport ».